The “Cabeceo”

The “Cabeceo

 

“The Cabeceo” A great picture by Tom Gettelfinger of Memphis

 

L’article original est en anglais et peut être consulté à cette adresse : http ://www.tangoandchaos.org/chapt_3search/6cabeceo.htm

(Merci à Daniela qui m’a fait connaître cet article à la fois instructif et plaisant)

Je vous ai fait une traduction en français.

Bonne lecture

Claude Gosselin

 

"Cabeza» signifie «tête» en espagnol, et "cabeceo" est le mot de castellano qui renvoie au hochement de tête qui est utilisé pour signaler l'offre et l'acceptation des danses dans une milonga. Le cabeceo est utile pour deux raisons. Premièrement, il minimise l'embarras public ... parce que c’est un long chemin que de retourner à sa table pour un homme qui vient de traverser toute la pièce et a été refusé pour une danse. Mais plus important encore, une milonga bondée ne pourrait tout simplement pas fonctionner sans "cabeceo". Des centaines d'offres et acceptations doivent s’échanger de part et d'autre de la salle à chaque fois qu’une nouvelle tanda commence, et le cabeceo est vraiment le seul moyen pratique pour tout le monde pour trouver rapidement et efficacement le bon partenaire.
 
Dans les milongas des années 1940, les hommes se tenaient la plupart du temps au milieu de la piste de danse et cherchaient à danser avec les jeunes femmes qui généralement se tenaient assises au bord de la salle avec les membres de leur famille. (Je le sais parce que j’en ai parlé à des tangueras qui ont assisté à ces milongas). Dans cette situation, marcher sans cesse du centre de la pièce pour aller inviter les dames à danser aurait été impossible, de sorte que le cabeceo était la seule option. Est ce là l’origine de cette habitude? Je n’en ai jamais entendu parler, mais c’est possible. Aujourd'hui, personne ne reste au milieu de la piste, et dans les milongas les plus populaires les tables sont juxtaposées si près qu'il y a à peine assez de place pour aller et venir sur la piste de danse, et c’est donc très bien que les invitations se fassent à distance. 
 
Parce que je passe la plupart de mon temps à danser avec ma femme Alejandra, je ne suis pas particulièrement bon au cabeceo. Mais elle est un maître, et elle m'a demandé d’en parler. Voici donc une histoire. On s’égare parfois un peu, mais à la fin cela devrait mettre l'art du cabeceo en perspective, et aussi dire certaines choses sur les mystérieux codes du tango. Ensuite, je vais vous donner quelques conseils pratiques de Alej sur la bonne façon d'utiliser le cabeceo.
Quand j’ai commencé à aller aux milongas avec Alejandra, j’ai gardé un profil très bas. Nous dansions beaucoup dans certains endroits un peu à l'écart, mais quand nous sommes allés dans les milongas de l'après-midi de forte densité j’ai préféré m’asseoir et regarder. Et sans le savoir j’ai observé un phénomène inhabituel. Alej arrivait, s’asseyait dans la première rangée, et commençait à danser. Elle dansait toutes les Tandas avec chacun des vieux messieurs assis dans la première rangée en face d’elle. Après trois ou quatre heures elle avait dansé avec tous, et elle partait. Elle n'a jamais attendu pour aucune danse. Au début je pensais que c’était la façon que tout le monde pratiquait, mais après un certain temps j’ai réalisé que la plupart des femmes restaient beaucoup assises. Même les meilleurs tangueras dansaient mais seulement la moitié du temps, et beaucoup dansaient seulement quelques tandas.
 
Comment a t elle pu faire ça? Les milongas sont régies par un ensemble de codes qui s’appliquent à la fois aux hommes et aux femmes. Notre amie Julie Taylor est l'une des personnes les mieux informées dans le monde au sujet du tango à B.A. Elle est professeur à l'Université Rice, elle a étudié le tango depuis plus de 20 ans, elle a écrit le livre le plus connu en anglais à ce sujet, et elle a dansé et vécu en Argentine une grande partie de sa vie. Elle est l'une des rares femmes étrangères (peut-être la seule) qui soit vraiment respectées dans les milongas ... mais elle et moi nous avons un désaccord fondamental sur le tango.
 
Je vois les codes comme une manière logique et efficace pour maintenir l'ordre, alors qu'elle a une vue légèrement plus négative. Pour elle, ils sont un peu répressifs, surtout pour les femmes. Notre argumentation sur le sujet se résume toujours à deux points. D'abord, je lui dis, je n’ai jamais senti personnellement aucune répression, et ensuite, si les femmes sont tellement réprimées dans la milonga, pourquoi Alej fait elle toujours à peu près ce qu'elle veut? Julie, qui l'a observée pendant des années, convient que les règles ne semblent pas s’appliquer à Alej, et elle pense que c’est à cause de ses talents de danseuse. Certains des tangueros appellent Alej flaquita, ce qui signifie maigre. D'autres l'appellent La Pluma ou Plumita. Cela signifie plume ... mais c’est aussi un jeu de mots qui signifie crayon, donc je suppose qu'ils disent que danser avec elle est comme le dessin avec un crayon. Les deux noms se réfèrent à la légèreté avec laquelle elle danse. Les tangueros veulent être en accord autant que possible avec la musique, et ils apprécient une partenaire qui est «légère».
Dans un chapitre précédent j’ai parlé de El Gallego qui fait un incroyable pas de milonga où il tourne sur 360 ​​degrés en équilibre et en pivotant sur un seul pied. C’est vraiment incroyable de pouvoir faire cela de façon improvisée sur la piste d'une milonga, et il est peut être le seul homme au monde qui peut le faire, mais j’ai oublié de mentionner sa partenaire. C’était Alej. Elle n’avait pas dansé avec lui pendant plusieurs années, et elle danse à peine la milonga (parce que je ne la danse pas). Pourtant, elle a été en mesure de suivre son guidage presque imperceptible, sans même y penser. Avec combien de femmes dans le monde El Gallego essaierait ce pas? Au moindre déséquilibre de sa part il aurait perdu pied, mais ils sont allés au bout de ce pas, pendant environ 15 secondes, et ils sont restés dans la musique. C’est une raison pour laquelle elle a dansé pendant des années sans jamais rester assise une Tanda. Mais je pense que cela peut aussi avoir à faire avec sa personalité. Parce qu'elle est du quartier, elle a grandi dans le dialecte lunfardo qu’elle comprend aussi bien que les tangueros. Pour eux, elle est un membre de la famille, comme une petite sœur qui est un peu gâtée et ils la laissent s’en tirer sans lui faire de mal. Les DJ’s ont changé leur musique pour elle, les organisateurs ont changé les lois et les règles afin que nous puissions jouer notre film, et elle semble être en mesure de violer les règles les plus sérieuses en toute impunité.
 
Ne vous méprenez pas, sous la surface il y a beaucoup de jeu politique dans les milongas, mais Alej semble être capable de l'ignorer. Elle n'a pas peur de refuser les demandes des tangueros les plus puissants si elle a envie de danser avec quelqu'un d'autre qui est plus bas dans la hiérarchie, et parfois je l'ai vue se diriger vers certain tanguero effrayant, que je voulais filmer, et lui demander de danser. Je retiens toujours mon souffle, parce que cela ne devrait jamais arriver ... surtout avec certains poids lourds. Mais à chaque fois ils se mettent à rire, hochent la tête et se plaignent un peu des codigos ... et puis ils dansent.
 
Retour en arrière d’environ 7 ans. C’est un après-midi en semaine à Lo de Celia, et la crème du tango est là, ils sont assis le long de la première rangée sur deux côtés de la piste de danse, en recherche d'une danse soignée. Les tangueras bordent les deux autres côtés. Pour les tangueros une milonga de l'après-midi est généralement suivie d'un dîner, puis une nuit de tango moins sérieuse. Pour beaucoup d'entre eux, les milongas de nuit signifient champagne et une chance de blaguer et d’aller à la pêche aux touristes ou aux femmes, mais la danse la plus importante est souvent faite plus tôt dans la journée avec des danseuses comme Alej et d’autres parmi les tangueras les plus accomplies. Il y a 7 ans Alej était coureur de marathon, elle se levait tôt pour s’entraîner, donc elle ne sortait jamais le soir. Et je pense que c’est devenu une sorte de compétition entre les tangueros pour voir qui pourrait être le premier à la faire sortir pour le champagne. Donc autour de 20 heures, après avoir dansé une tanda avec chaque tanguero, Alej se lève pour partir. Comme elle passe la rangée de tangueros près de la porte, la gouaille commence:
 
Milonguero # 1: «Regardez! La flaquita s’en va tôt encore! Elle me brise le coeur! "
Milonguero # 2: «Viens avec nous pour dîner, et puis nous irons au Gricel pour danser toute la nuit!"
Milonguero # 3: "Elle a un amant! Elle n’ira pas avec nous! "
Milonguero # 2 "Oui, c’est ça. Elle va voir son amant ".
Alejandra: "Tu sais que je ne sors pas le soir. Je dois me lever tôt pour courir ".
Milonguero # 1: "Que loco! Tu perds ta chance. Et tu fais une violation grave des codes! "
Milonguero # 4: "Oui! Si tu danses avec nous, les codes disent que tu dois venir boire le champagne après ".
Alejandra: "Eh bien, je ne peux pas perdre mon temps à traîner avec vous espèces de paresseux. J’ai une vie bien remplie. Si vous voulez boire le champagne avec moi alors retrouvez moi au Palermo à 6h du matin et nous le boirons après avoir couru les 10 miles. "
Milonguero # 5: "C’est une violation très grave! Nous pourrions avoir à prendre des mesures! "
C’est à ce moment qu’Alejandra prononce les mots qui ont fait sa réputation:
Alejandra (imitant Bette Davis): "Eh bien, vous avez vos codigos, et j’ai le mien."

 

 

C’est une histoire drôle (et croyez-le ou non effectivement trois tangueros se sont levés pour courir avec elle un matin), mais les choses sont devenues beaucoup plus sérieuses quand il est devenu clair pour tous que Alej était avec moi. Je pense qu'il y eu des sentiments blessés, et je sais maintenant qu'il y a eu des discussions sur la situation. Alors que les tangueros amènent parfois des femmes étrangères dans le groupe pour de courtes périodes, un gringo qui danse avec quelqu'un du statut de Alej était différent. En fait, à un moment donné on nous a dit que les tangueros parlaient de "nous punir". Je n’avais aucune idée de ce que cela signifiait, mais nous avons tous les deux décidé de rester en dehors du tango pendant un certain temps. Alej revint aux États-Unis avec moi, et quand nous sommes retournés à B.A, il était évident que les choses avaient été élaborées.
 
Rien n'a été dit explicitement, et à l'époque j’étais assez désemparé à ce sujet, mais en regardant en arrière, je vois maintenant ce qui se passait. Chaque fois que nous sommes allés à une milonga, les tangueros venaient charmant pour nous embrasser tous les deux. Les tangueros ne vont généralement pas à une autre table pour faire ça, et j’ai pensé, mon garçon, tout d'un coup tout le monde est vraiment sympa! Je me souviens encore, j’étais debout sur la piste d'une milonga bondée un après-midi peu après notre retour. J’étais trempé de sueur, et x – est entré dans la milonga. C’est un homme grand et puissant qui est important parmi les gremios de B.A. Ce sont les syndicats qui ont le pouvoir de parfois mettre la ville en arrêt. C’est un homme très gentil, mais certainement pas quelqu'un que vous souhaitez croiser. Quand il nous a vus, il a fait quelque chose d'inhabituel. Il s’est dirigé immédiatement sur la piste encombrée. Il était vêtu parfaitement en costume et cravate, et malgré mes protestations parce que j’étais complètement mouillé, il m'a attrapé dans une étreinte d'ours et m’a embrassé sur la joue. Dans les milongas, tout le monde voit tout. Ce fut l’envoi d’un message, qui a été transformé et répété partout où nous allions. Je pense que c’est là que j’ai vraiment commencé à aimer les tangueros et tangueras de Buenos Aires et mes sentiments ont été reçus.
 
Conseils pour réussir avec le cabeceo 
Un tutoriel en 8 étapes de Alejandra Todaro :
 
1. Avoir un plan et être discipliné. Savoir à l'avance avec qui vous voulez danser pour chaque type de musique.
2. Avoir une position de repli. Choisissez un deuxième et un troisième choix à l'avance, et les garder à l'esprit.
3. Essayez d'identifier rapidement la musique de la Tanda, puis commencer immédiatement à regarder fixement votre premier choix pour ce type de musique.
4. Ne détournez pas vos yeux de cette personne, même une seconde.(Si vous avez eu un contact, ca va être facile, parce qu'il / elle va probablement faire revenir son regard quand il va entendre la musique).
5. Si aucun contact visuel n’est retourné, attendez un peu. Si vous sentez que la personne vous a remarqué mais regarde ailleurs, passer immédiatement votre regard sur le choix numéro deux, et répétez le processus.
6. Si le contact visuel est effectué, tout signe de reconnaissance fonctionnera. Parmi les tangueros et tangueras, ce n’est généralement rien de plus qu'un regard d'une seconde ou deux, ou peut-être un léger signe de tête ou une descente des yeux vers le sol.
7. S’il vous arrive de faire un contact avec les yeux par erreur avec quelqu'un avec lequel vous ne voulez pas danser, ne montrez aucune réaction, et détournez le regard rapidement!
8. Une fois que l'offre de danse a été acceptée, les deux partenaires doivent maintenir un contact visuel tandis que la femme reste assise, et l'homme traverse la piste et se tient devant elle.
9. Lorsque vous êtes debout face à face, yeux dans les yeux, la femme doit se lever pour danser. (Cela évite les erreurs de signaux, quand le partenaire visé peut être assis dans la ligne de mire, mais une ou deux rangées en arrière).
10. Quand la danse est terminée, l'homme accompagne toujours la femme à sa table, puis retourne à la sienne.
 
Vous avez peut-être remarqué que, bien que ces conseils soient d’Alejandra, ils s’appliquent également aux femmes et aux hommes. Alors que le cabeceo est l'un des codes traditionnels de tango, il est complètement sans rapport avec le sexe de la personne. Une femme n'a pas besoin de s’asseoir et attendre qu’un homme vienne lui demander de danser, parce que la possibilité de faire ou d’accepter des offres est exactement la même pour les hommes et les femmes.
Le cabeceo est un outil puissant, mais soyez prudent. Une fois j’ai eu la désinvolture de sourire et hocher la tête à un tanguero bien habillé de l’autre côté de la piste. À ma grande surprise, il est apparu un instant plus tard à notre table, prêt à danser avec Alejandra! Les codes sont complexes, et j’avais contracté une danse pour Alej sans que nous le sachions l'un ou l’autre. Donc la sagesse qui dit tout le monde voit tout dans une milonga est particulièrement applicable ici. Les tangueros ont passé tellement d'années à se regarder les uns les autres qu'ils semblent presque télépathes

 

 

Commentaires

Comment: 

Je ne suis pas fan de tout l'article, car il comporte trop d'auto-satisfaction à mon goût, et possiblement de vantardise.

J'en retiendrai essentiellement le paragraphe suivant dont il est important que les femmes se convainquent que c'est la réalité (8 séjours à Buenos Aires me permettent de l'affirmer) et que par conséquent elles sachent, si elles ne sont pas assez invitées, qu'elles détiennent 50% de la solution de leur problème.

Vous avez peut-être remarqué que, bien que ces conseils soient d’Alejandra, ils s’appliquent également aux femmes et aux hommes. Alors que le cabeceo est l'un des codes traditionnels de tango, il est complètement sans rapport avec le sexe de la personne. Une femme n'a pas besoin de s’asseoir et attendre qu’un homme vienne lui demander de danser, parce que la possibilité de faire ou d’accepter des offres est exactement la même pour les hommes et les femmes.