Comment assurer la parité sans discriminer ?

Plus présomptueux que rassurés nous avons décidé de nous confronter au problème récurrent des dames qui, plus nombreuses que les hommes, ne dansent pas ou pas assez dans les milongas et dans les festivals…
Comment répondre à cette situation dont les hommes ne devraient pas accepter de se satisfaire ?

La solution la plus couramment admise, pour un week-end consacré au bal, consiste à tendre vers la parité.

Pour la 1ère édition de l’Encuentrito de Carqueiranne (7 au 10 juin 2019) nous avons retenu une parité guideur.se / guidé.e qui, à peu de choses près, ressemble à une parité hommes / femmes, puisque seules quelques rares exceptions de danseurs ou danseuses maîtrisant parfaitement les deux rôles pourront être prises en compte.

Les inscriptions ont été ouvertes fin octobre et déjà, à plus de 4 mois de l’événement, les trois quarts des places sont réservées, acompte versé.

 

Volontairement nous n’avons pas voulu, au départ imposer des inscriptions simultanées homme-femme ou guideur.se / guidé.e car sinon ce sont toujours les mêmes qui parviennent à s’inscrire et les mêmes qui ne le peuvent pas. Aujourd’hui, il n’est plus possible de tenir cette ligne sauf à prendre le risque de ne pas réussir la parité au final, ce que nous excluons.

C’est ainsi que nous avons actuellement, en liste d’attente, faute de partenaires : deux italiennes, une autrichienne, une espagnole, sans oublier quelques françaises, parfois parmi nos amies proches.

Nous avons donc décidé de nous adresser aux danseurs expérimentés pour leur proposer de s’inscrire seuls afin de pouvoir débloquer, dans l’ordre dans lequel les demandes ont été formulées, l’inscription de ces personnes.

Nous savons bien que nombre d’entre nous avons l’habitude, en nous inscrivant dans des encuentros, de proposer à des amies danseuses de s’inscrire avec nous mais cette fois pourquoi ne pas s’inscrire seuls, ce qui faciliterait de nouvelles expériences d’abrazo, un brassage des origines géographiques et parcours de chacun ?

 

Outre l’espoir de trouver des guideurs qui s’engagent dans notre démarche, cet article a pour objectif d’ouvrir un débat, comme danslesol en a l’habitude, sur « comment ne pas discriminer tout en assurant la satisfaction des participant.e.s ?». Il nous reste 4 mois pour réussir la conciliation de l’équité et de l’efficacité, avec l’aide de vos courtoises contributions.

Christian COUDERETTE (Tangopostale) et DJ Cyber Chris (Montpellier, Nîmes)

En savoir plus sur l’encuentrito : ICI

Contact : cricou31@gmail.com

La parité pour que le plaisir de chacun.e soit au rendez-vous

 

(*) S’agissant du logement, il est possible de s’inscrire à l’encuentrito en logement individuel et plus tard, une fois le groupe composé, au moment de régler le solde, pour ceux qui le veulent, de partager des chambres, studios ou villas à 2 lits pour éviter le supplément chambre individuelle (accord spécifique passé avec la Direction de Vacanciel).