Dans le Sol Newsletter du 19 Janvier 2016

 

Newsletter

du 19 JANVIER 2016

 

Après une (trop) longue absence, la News Letter revient!

 

Un lien qui est très visité (plus de 10 000 lectures!), c'est normal car c'est une mine d'informations pour préparer vos prochaines sorties!

> Mise à jour de la liste des Festivals et Encuentros

 

Pas de nouveaux articles cette fois ci. Vous avez passé trop de temps à manger et à boire et pas assez à vous creuser la tête!

Le site est riche et contient beaucoup de thèmes susceptibles de vous intéresser. Mais il faut arriver à les trouver...

Quelques indices: utiliser le nuage de TAGS  dont la taille des mots indique le nombre d'articles sur le sujet. Un clic dessus, et hop!...

Et puis il y a les listes des Retours et des Récits, avec une belle photo pour vous inciter à cliquer dessus, en colone de gauche de chaque page article. Exemple.

Pour attirer les lecteurs étrangers, j'ai commencé à traduire quelques textes.

 S'il y a parmi vous des gens capables de m'aider pour traduire des textes en Anglais, ou Allemand, ou Espagnol, merci de me contacter !

 

J'ai laissé ces liens de la dernière Newsletter, au cas où vous n'auriez pas eu le temps de cliquer dessus!!

> Polémique autour du La: 440Hz ou 432Hz ?

> Tango, se rencontrer, écouter, communiquer

Les résultats de deux enquêtes qui vous en disent long sur les comportements des tangueros/tangueras:

> Convivialité dans les milongas

> Qui êtes vous?

 

Quelques textes plus anciens mais instructifs ou distrayants

> The "Cabeceo"

> Les danseuses n'hésitez pas à inviter

> Tango mon cher Tango

> Notes de lectures de la trilogie de Neale Walsch

> Coup de foudre

> Se mettre en condition mentale

> Initiation à la musique du tango

> J'ai de la chance

 

Je vais travailler sur une nouvelle enquète, et sur des sondages rapides qui permettent d'avoir tout de suite les résultats.

Si vous avez des idées ou des souhaits particuliers, Contactez moi   (votre correspondance est entièrement anonyme si vous le souhaitez).

 

Voilà, bonnes lectures et à très bientôt

Claude Gosselin