L'ambigüité dans le tango ? Toujours défavorable à la femme !

 

Une situation et ses conséquences qui arrivent de temps en temps aux tangueras. Certaines ne comprennent pas trop pourquoi les hommes réagissent comme ça. Peut on l'éviter? Faut il y attacher de l'importance, ou bien laisser faire et ne pas se poser de question?  Après tout, ça arrive ailleurs qu'au tango, réaction humaine normale...(?).
N'hésitez pas à réagir.

 

Danse sensuelle, d'amour, d'affection, de partage, de plaisir, le tango ne peut pas laisser les partenaires indifférents..."le temps d'une tanda ou parfois plus."

Il se trouve parfois que chacun bouge sur la même rythmique, interprète la musique de la même façon et que les corps se correspondent et se parlent...C'est la magie de la rencontre de tango, celle que l'on recherche tous et qui arrive parfois!

C'est là que les difficultés peuvent commencer pour la femme. Comment faire passer l'émotion que nous procure cette tanda avec ce partenaire tout en restant dans la danse uniquement ...Si cela se reproduit et si le partenaire homme pense "tango  et + si affinité", et si cela se confirme, pourquoi pas!!

Si pour la partenaire il ne s'agissait que de tango, elle le dit et/ou le fait comprendre. Il arrive quelques fois (assez souvent d'après ce que nous les filles échangeons !) que le partenaire éconduit sur la relation autre que le tango, se vexe et ne fasse plus danser cette partenaire!

Mais pourquoi?                                                                                 

Dans les quelques mois qui ont précédé cet article, j'ai repéré 7 ou 8 cas de ce genre parmi les "copines" (au sens géographiquement large du terme), qui m'ont raconté avoir vécu cette expérience.

Le mode opératoire est toujours le même :

Partenaire très assidu pendant un certain temps, puis qui demande une évolution de la danse vers une relation plus intime. A la suite d'un refus, le partenaire insatisfait ne fera plus danser cette danseuse.

Jeanne Rose

 

Commentaires

Comment: 
Dans le tango, il est difficile pour la femme de trouver l'attitude idéale. Trop sur la réserve, elle n'est pas ou peu invitée, trop dans le partage et l'émotion elle peut, bien malgré elle, créer une ambiguïté que certains cavaliers interprètent comme une sollicitation à aller plus loin. Pour ma part, je pense toutefois qu'une seule catégorie d'homme réagit de cette manière,...ceux qui n'ont pas compris la magie du tango!! Nous ne perdons donc rien s 'ils ne nous réinvitent pas, c'est eux qui se privent de nos abrazos de velours......  Nicole B.       

Comment: 

Très jolie réponse qu'en tant que guideur je rejoins totalement Nicole

Je suis très loin d'être un bon danseur c'est-à-dire avec une technique impeccable, un axe assuré, une tenue "bien armée"? Alors, je concentre mon attention sur le confort de ma partenaire et essaie de lui faire ressentir "l'amour de l'autre" (en général : attitude sociétale de respect et d'attention) que nous pouvons nous apporter réciproquement au cours de ces "9 mn en dehors de la réalité".

De quoi mieux supporter les horreurs que nous voyons tous les jours sur nos écrans de télé ou d'ordinateur et se serrer les coudes pour rester sereins et confiants dans le fait que ces valeurs l'emporteront sur les barbaries de toutes sortes : religieuses, politiques, dans la vie de couple et l'éducation des enfants, ...

 

 

Comment: 

Oui c'est certain, comme le dit si bien Nicole il y a des tangueros qui ne comprennent pas la magie du Tango et se mélangent les pinceaux sur l'interprétation du "lacher prise" de la femme qui se trouve entre nos bras. Pour moi, tangueros depuis une vingtaine d'années, le tango est une relation amoureuse de 9/10 minutes, ensuite les deux partenaires se quittent avec dans la tête le plaisir d'avoir partager un bel instant, rien n'empêche ensuite de conserver cette belle relation et d'en faire ce que l'on souhaite en dehors de la piste.

Draguer en dansant, c'est un mélange de genre préjudiciable à la qualité du Tango, il est regrettable que certains ou certaines fassent cette confusion car celle-ci n'est pas seulement l'apanage des hommes.

Pour se lacher, il faut se sentir en sécurité, c'est le problème clé d'une relation équilibrée ou les deux partenaires peuvent établir un vrai dialogue corporel. C'est cela la magie du Tango.

Comment: 
Je connais une (belle) personne masculine, bon danseur, qui connait très bien les subtilités du tango et qui a vécu cette douloureuse expérience de se faire éconduire par une femme pour laquelle il a eu un véritable coup de coeur. Les 2 personnes en question se cotoyaient régulièrement en cours, se retrouvaient régulièrement en milonga, étaient magnifiques à voir danser ensemble et formaient un très joli "couple" en totale harmonie avec une belle complicité vu de l'extérieur. Jusqu'au jour où l'un des deux (l'homme en l'occurence) a voulu aller plus loin et envisager une relation et c'est là que tout s'effondra pour lui avec un beau rateau ... Résultat des courses : le tango s'est totalement arreté entre les 2. Plus aucun échange, plus aucune danse, plus aucune nouvelle. Terminé ! Une réaction compréhensible et logique de la part d'un garçon sincère, entier, vrai tout simplement, qui ne trichait pas lui, contrairement à la nana en question et à certaines femmes qui entretiennent l'ambiguité, les faux-semblants, bien contentes de se retrouver dans les bras de beaux et bons danseurs pour leur estime de soi, leur petit ego ... bien contentes de se raccrocher et d'avoir la compagnie d'un danseur (bon danseur, c'est encore mieux) avec qui passer la soirée pour éviter de rester assises seules dans leur coin. Donc, que certaines femmes ne viennent pas faire les vierges effarouchées et donner des leçons aux hommes qui ont aussi leur fierté, savent aussi se faire respecter et n'aiment pas etre pris pour des c... On ne joue pas avec les sentiments. Il n'y a qu'à voir la tronche que tirent certaines femmes qui font tapisserie en milonga ou qui se font juste éconduire lors d'une tanda par des hommes pour diverses raisons (différence de niveau, fatigue, pas le moment tout simplement) et qui sont vexées comme des poux, jettent des regards noirs, et critiquent ensuite les mecs en question ... Quand ce ne sont pas elles qui snobent les hommes ... Enfin, pour terminer, depuis quand un homme éconduit devrait-il continuer à danser avec une personne qui lui a mis un gros vent sur le plan sentimental ??? Comment réagiraient les femmes dans pareille situation ou dans la vie de tous les jours tout simplement ??? Ce serait certainement pire ... Vous en connaissez beaucoup des personnes qui continuent à vous inviter à aller boire un verre, à aller au ciné avec une personne qui vous a mis un gros vent ??? Le milieu du tango n'est pas le monde des bisounours déconnecté de la réalité, contrairement à ce que l'on voudrait nous faire croire ...

Comment: 

L'émotion, en ce cas la colère, transparaît à travers ce récit. Ceci n'arrive pas très souvent dans notre société hyper connectée où les sentiments cèdent plutôt la place aux bons mots, aux jolies phrases bien tournées ou à des émoticônes...Le tout étant de laisser imaginer que tout va bien pour celui qui écrit et qu'il est au top de la forme et de la séduction! (je parle aussi au féminin bien sûr).

Cette histoire ressemble à du vécu, l'histoire d'une déception sentimentale, qui existe aussi hors du tango, et on sait tous que c'est quelque chose de très douloureux !

J'aime ce texte parce qu'il reflète la vie et les éternels problèmes hommes/femmes. Nous n'avons pas assez d'une vie pour en comprendre toute la complexité et toutes les subtilités.

Cependant, le but de mon article n'était pas d'évoquer une histoire de sentiments et de déception amoureuse mais plutôt une histoire de drague qui peut (ou non) finir en relation sexuelle. Et c'est là où le bât blesse, nous ne parlons pas de la même chose.

Aucune femme qui a été avec moi pour faire cet article n'est une "vierge" effarouchée". Faisons juste la différence entre, je t'aime bien, j'aime beaucoup danser avec toi et j'ai un vrai coup de coeur pour toi ! parce que dans la plupart des cas, nous sommes sincères et nous ne voulons jouer avec les sentiments de personne. Il faut tout de même avouer que parfois la rencontre de danse est telle, qu'on pourrait la confondre avec du désir...Nous le savons et nous ne nous y trompons pas (enfin quelquefois oui mais là on rentre dans les méandres de l'article de Claudio "Le tango argentin, un risque pour le couple ?)

Les relations houleuses entre les uns et les autres font partie de la vie et ne sont pas des exceptions. Toutefois, on rencontre tous les jours de belles personnes, des danseurs charmants, attentionnés et avec lesquels il est agréable d'avoir une belle relation de danse dans ce tango qui est notre passion.

Comment: 

J'ai envie de dire que le temps arrange tout celà...

A mes débuts j'ai eu des hommes qui m'ont carrément dit "tu ne couches pas ? Eh, bien je ne te ferais plus danser !". Violent, non ?

Près de dix ans après, le temps ayant fait son oeuvre (sur moi, entendez-le bien, hahaha...) ce genre de situation m'est épargné.

Parfois de gentilles ouvertures, un "non, merci..." et en réponse "dommage, mais j'aurais toujours le plaisir de danser avec toi, hein ?"... Mais ouiiiii !

Avec le temps, on connait mieux les gens, on sait mieux gérer les situations, et on vieillit, suscitant moins de désirs incontrôlés.

Avec le temps on comprends que, ma foi, un homme peut être aussi embarassé par son désir....

Avec le temps on redanse même parfois avec un de ces anciens violents, qui confessera "j'ai été con, mais j'avais tellement envie de toi..." et on prendra cela pour un compliment. C'en est un, non ? ;-)

Avec le temps on apprend à éviter les inconditionnels de la drague au tango, les obsédés des posts milongas en tango horizontal. On se concentre sur les abrazos "bien milongueros".

Avec le temps on reçoit avec tendresse les propositions amoureuses , et avec la rudesse qu'elles méritent les propositions purement sexuelles.

Avec le temps, de toute manière, va... tout s'en va...

L'abrazo reste !