Le défi de l'aigle royal

 

LE DEFI DE L AIGLE ROYAL

Passer le cap des 40 ans !

 

Tôt ou tard, il apparaît des circonstances dans notre vie, dans le seul but que nous nous remettions en question!

A 40 ans, l'aigle royal est confronté à une crise existentielle sans équivalent dans la nature ! La corne de son bec est devenue si épaisse et tellement recourbée qu'il ne peut plus se nourrir. Ses serres sont tellement dures qu'il n’est plus capable d'attraper ses proies. Ses ailes magnifiques pèsent si lourd qu'il ne peut plus voler !

Alors, un choix s'impose à lui : soit il meurt de faim très rapidement, soit il s'isole très haut, là-haut dans la montagne !

Dans ce second cas, isolé de tout, il va disparaître pendant 3 longs mois. Il frappera d'abord la corne de son bec contre la paroi rocheuse jusqu'au moment où son bec cassera afin qu'un autre puisse repousser ! Avec son bec neuf, il arrachera ses griffes, l'une après l'autre et en laissera pousser d'autres, et quand ce processus naturel aura eu lieu, il arrachera son plumage avec ses serres neuves ! Une huile coulera alors de ses blessures et un plumage tout neuf pourra pousser!

 

Rajeunir comme l'aigle prend donc tout son sens, lorsque l'on connaît cette explication. N'est-ce pas ?

 

Peut-être bien qu'un isolement provoqué par une épreuve, une difficulté, vous conduira un jour à voir votre bec brisé, vos serres et votre plumage faisant l'admiration de tous, arrachés!

Acceptez le chemin de la remise en question, il est salutaire, c'est le chemin du rajeunissement, d'un nouveau départ…

 

 

 

Commentaires

Comment: 

Allez!! un peu de poésie ne nuit pas!

C'est même salutaire dans ce monde matérialiste...vous ne trouvez pas?

"...Ah! l'amour est amer!.. et douce est l'amertume qui nous porte

au-delà des portes de l'ennui...

Les paroles coulent en vain et l'enfance du chanteur l'emporte dans la nuit.

Qui donc est cet amour qui habite la musique?

Cet amour qui languit? qui se traîne dans le ciel, nimbus de nostalgie...?

C'est celui d'une vie qui jamais ne faillit

C'est celui d'une nuit qui marque pour la vie;

C'est celui d'un sourire aperçu dans la gare.. masi le train est parti!

Les rails de l'oubli ont hurlé d'impuissance;

Ma douce effervescence, Oh! ma belle inconnue!

Qu'ai-je donc fait pour vous perdre quand vous dansiez ma nuit?

Que la terre s'entrouvre si jamais vous oublie

Ce coeur gonfflé d'espoir qui n'attend que vos "OUI"!

Que la terre m'engloutisse quand tout autre sourire m'entraîne dans son lit!

C'est la rivière de l'aube qui vous rend mon amour,

C'est la montagne du vent qui vous ouvre mes jours,

C'est la forêt d'automne qui vous libère des sourdes,

C'est l'ombre de vos yeux habitée d'ailes lourdes

Et je n'attends que vous!

Je ne sais plus combien...

Les jours ont disparu, happés par la misère!

Sur la plaque dorée, ton nom est effacé,

Dans les plis infinis cerveau du souvenir, il restera gravé!..."

Extrait de "Tangueando" par Mirabelle... a mettre en musique??