Retour du festival d’Albi 2014

Cette année la cathédrale est enveloppée dans un voil blanc et ne nous montre qu’une partie de ses magnifiques murailles de briques roses. Le musée Toulouse Lautrec est fermé ce week end…Une ballade dans les petites rues piétonnes s’impose…

Arrivé à la practica  et accueilli par les bénévoles,  je risque un « dommage qu’il n’y ait plus de place pour samedi soir… » et alors là, miracle, on me propose une entrée qu’un tanguero normand vient de libérer ! Je n’hésite pas une seconde et retrouve immédiatement le sourire !

La petite salle Athanor, est à quelques mètres seulement de l’hôtel. Très pratiques ces fauteuils en gradins, idéal pour voir et être vu. Une musique qui donne envie de bouger, de l’espace, des danseurs et danseuses qui affichent des visages radieux, tout s’annonce sous de bons auspices !

Déjà 18 heures…petite sieste avant de repartir pour la grande soirée à Pratgraussals. Là encore les habitués savent qu’il faut arriver très tôt pour réserver les meilleures places. Les sacs à dos et les vêtements disposés judicieusement sur les chaises marquent indéfectiblement notre territoire, et nous filons vers le comptoir où fume la bonne soupe et d’où émanent ces bonnes odeurs de lasagne…tout cela préparé amoureusement par les bénévoles qui prennent le temps de remplir largement les assiettes. Avec beaucoup d’adresse pour retourner à la table nous retrouvons les amis tangueros affamés. Pendant ce temps les belles sont allées rêver devant les chaussures et les robes exposées au fond de la salle. Du beau matos, mais il faut casser sa tirelire…

Une particularité d’Albi est que l’orchestre est séparé des danseurs par plusieurs rangées de spectateurs qui, assis sur leurs sièges, écoutent religieusement les envolées instrumentales. A la fin du concert beaucoup ne resteront pas pour danser, et libèreront de la place pour les pauvres malheureux qui attendent dehors, victimes de leur imprévoyance !

 

Des spectacles de grande classe, de superbes démos, des DJ’s qui concourent à créer une ambiance festive et joyeuse…moi j’en redemande !

Cerise sur le gâteau, les tangueras avaient pour la plupart de superbes tenues, et prenaient visiblement plaisir, en accompagnement de leurs circonvolutions sur la piste, à faire tourner la tête de leurs cavaliers !...

 

J’ai noté sur mon agenda « réserver les entrées pour Albi en 2015 », sage précaution pour bien profiter de ces agréables moments de convivialité !

 

 

Claude Gosselin

 

Note : si vous avez de belles photos, merci de me les envoyer pour illustrer cet article.