Retour du festival de Brest 2017

 

Dimanche 16 avril à minuit, dans l'obscurité de la grande salle du Patronage Laïque de Recouvrance... des bracelets fluorescents rose et bleu semblent se mouvoir en apesanteur au rythme d'un air de tango.. quand soudain retentit la voix de stentor de Jacques Brel : «Au suivant» claironne t'il !!! Alors, comme un ballet de lucioles, nos petits bracelets se déplacent vers un autre bracelet de la couleur opposée et tout recommence. Lorsqu'au bout d'une demi-heure, les lumières s'allument, une salve d'applaudissements salue cette «nocturna», grand moment du festival Primavera del Tango, organisé par Al Compas del Corazon.

Mais ce ne fut pas le seul grand moment du Festival, loin s'en faut...

Tout a commencé dès le vendredi soir autour d'un kir breton pour accueillir les festivaliers venus de toute la Bretagne, mais pas seulement, car la région parisienne et le Sud-Ouest étaient également bien représentés.

Et aussi, disons-le pour récompenser les tout premiers stagiaires qui venaient de perfectionner durant 1h et demie leur technique avec le couple de maestros venu de Belgique, les très réputés Valeria Maside et Anibal Lautaro.

Après avoir dansé toute la soirée du vendredi, les tangueros étaient déjà à pied d'oeuvre dès le samedi matin pour perfectionner leur technique de la milonga, aiguillonnés par les encouragements d'Anibal et ses frappes du pied !!!

Les 4h et demies de cours dispensés dans la journée avec énergie par Anibal et Valeria ne les ont pas empêchés de régaler les participants à la soirée de gala du samedi par une démonstration pleine de maestria et d'émotion.

Au bout des 2 premiers jours, réconfortés par les plats savoureux et variés préparés par les foodtrucks invités (cuisine italienne, argentine, bretonne, exotique...), les festivaliers sont repartis dès le dimanche matin à l'assaut du plateaux des Capucins en.... téléphérique.

Dans ce site brestois historique et plein de magie, le tango a laissé pendant un moment la place à la musique bretonne avec le groupe Kalon Goat. Et que croyez-vous qu'il arrivât ? Eh bien nos tangueros se sont lancés dans une gavotte endiablée, pour la plus grande joie des spectateurs, dont certains ont participé à la fête.

Il faut reconnaître que les héros étaient un peu fatigués en cette fin d'après-midi du dimanche. Mais c'était prévu... et ils ont pu récupérer en écoutant le conférencier Jean-Luc Thomas évoquer les liens entre le foot et le tango, tous deux symboles forts de l'Argentine.

Le bal du dimanche soir, marqué par la nocturna évoquée en introduction, s'est prolongé jusqu'à 3h du matin et la piste était encore bien remplie à cette heure avancée.

 

Il ne restait plus qu'à terminer les festivités en beauté, et ce fut le cas lors de la «despedida» (bal d'au-revoir) du lundi de Pâques. Tout le monde était fatigué mais personne ne voulait s'arrêter ni partir... et les commentaires allaient bon train autour d'un dernier verre : «Vivement l'année prochaine!!!», pouvait-on entendre en boucle.

«Tout était parfait ! quelle organisation ! Bravo ! Merci aux Djs, aux maestros, aux bénévoles... ».

 

Bref un concert d'éloges pour cette 5ème édition du Festival Primavera del Tango, dont la notoriété et le succès s'amplifie d'année en année pour faire de la métropole brestoise un rendez-vous désormais incontournable dans le monde du tango.

Marcelle de Brest

Commentaires

Comment: 
Des photos et vidéos du festival des milongas que j'ai animé (vendredi, dimanche et la Nocturna...) DJVJ Festival Primavera del tango (Brest, France) (14-15-16-17/04/2017) (Vidéo 1 sur Facebook – Vidéo 2 sur Facebook –  Photos sur Facebook)