Chers festivalières et festivaliers de Tarbes en Tango

Alain Laborde-Laborde nous a quittés le 21 novembre 2020.

Alain nous a accompagnés, dès la création du festival, et pendant plus de 10 ans avec ses affiches magnifiques et colorées que tout le monde nous enviait. Ces affiches évoquaient, dès le premier coup d’œil, le festival et lui donnaient immédiatement une dimension artistique et qualitative.

Mais l’implication d’Alain ne s’est pas arrêtée là,

avec son énergie, il a convaincu ses amis de l’association Tangueando-Ibos de l’aider à réaliser une grande peinture murale (31m sur 4,2m) au centre-ville de Tarbes, « Le Caminito ». Absolument magnifique, elle évoque le quartier de la Boca de Buenos Aires et les participants du festival s’y retrouvent pour danser, jouer de la musique et partager une grande convivialité. Cette œuvre unique a ancré Tarbes dans le monde du tango au même titre que la statue du bandonéon offert par l’Argentine.

Mais l’évocation d’Alain ne serait que partielle, si nous ne parlions pas de sa contribution au festival comme artiste exposant, bénévole et ambassadeur de Tarbes en Tango à Buenos Aires.

Avec sa complice Manée, il a initié de nombreux débutants aux premiers pas de tango et les a fait entrer dans la grande famille du tango argentin.

Alain s’est envolé à l’image des personnages de ses tableaux. Il nous laissera à jamais une empreinte indélébile.

Message écrit par L’équipe du festival Tarbes en Tango