Catégories
ARTICLES TANGUERAS TANGUEROS

Tango mon cher tango…. suite…

Cet article qui date de Septembre 2014 avait suscité des commentaires parfois passionnés. J’en ai sélectionné un que vous pouvez lire ci dessous.

Je le trouve intéressant par sa profondeur, mais aussi par l’actualité des propos qui s’appliquent assez bien à ce que bon nombre d’entre nous peuvent penser et vivre actuellement. Nos rapports au tango sont aujourd’hui assez perturbés par la nouvelle donne sanitaire, et des réflexions profondes émergent de nos esprits frustrés! Nous prenons conscience que notre activité tango va s’arrêter un jour,…. qu’elle n’est plus aussi exaltante qu’on le croyait…

Commentaire de Christine Z mer, 16/08/2017 – 19:08

Mais oui Claude voila qui exprime tout ce que je n’ai pas eu le temps de t’exprimer l’autre jour. Merci. Un raz le bol de tourner en rond autant que de marcher à reculons, d’attendre le bon plaisir des tangueros … d’assister à tout ce narcissisme, cette mise en scène de Soi-même , pour séduire ….le temps d’une danse et retourner à l’anonymat ensuite. J’aime la musique de tango je baigne dedans depuis 40 ans, je chante les tangos je connais les paroles par cœur, je suis addict. Je décide de m’éloigner et je reviens …prise à un piège. Le tango c’est la Grande solitude, l’excitation puis la fatigue, les retombées dans le vide après des nuits sans sommeil. Je constate chez certains dépression et tristesse, des douleurs partout .. le dos, les genoux , les hanches … au fond le tango serait la mise à distance de la rage et de la colère de ne pas trouver satisfaction à la Vie …. la question du sens à éviter … réflexion silence. Griserie vaine pour éviter la conscience de l’âge, aussi les tangueros et tangueras ne sont pas de prime jeunesse ….. L’autre jour ne dansant pas je regardais tous ces couples tourner en rond …. toujours les mêmes pas, les mêmes musiques, le même d j concentré, sans un sourire, absent. J’ai ressenti le ridicule de la condition humaine dans sa tragédie du manque impossible à combler. Tango musique d’émigrés, de déracinés en proie à un manque inguérissable … bien sûr il y a chez les pro le côté sportif performances comme peut l’être le rap ou d’autres danses, mais dans les bals où il n’y a plus performance il y a la nostalgie et la tristesse du paradis perdu … ce vert paradis des amours enfantines. J’aime le tango dans les bras d’un homme que j’aime … je n’avais jamais dansé dans ma Vie qu’essentiellement avec une personne aimée, surtout le tango, et je découvre en Europe et en ces temps ce grand manque et ce grand besoin d’amour, de tendresse, et comment les gens cherchent consolation. Voila Claude ce que je pense et je me réjouis d’avoir d’autres passions moins mélancoliques où le rire, l’humour et la joie ont leur place.

4 réponses sur « Tango mon cher tango…. suite… »

Le Tango Argentin pour certains ce n’est que de l’exibition se faire remarquer , enchainer des figures que la partenaire comprend meme pas, danser que pour soi meme ,pour beaucoup d’autre dont moi meme c’est la recherche d’une harmonie avec sa partenaire , apprendre en quelques pas si on est sur la meme longueur d’onde ,parfois cela m’est arrivé en quatre pas bien sur la musique , l’accord est là et aprés nous tanguero on cogite dur pour offrir le meilleur à celle qui nous comble par son merveilleux abrazo et parfois sur des airs avec du violon on a la sensation que celui ci parle pour nous et que nos ames communiquent ,à l’inverse avec une partenaire qui vient faire sa gym et visiter la région (regard vers les alentours) alors là c’est le minimum syndical ,t’es pas avec moi et bien moi non plus et vivement que cela finnisse , à chaque Festival il y chaque fois de trés belles rencontres ,des moments exquis de communion d’ailleurs aprés je fais toujours une pause je veux pas effacer ce moment tout de suite et quelque part ce moment restera inscrit dans ma memoire un peu comme un « ex voto  » multitude de petites plaques que l’on trouve dans les Eglises Bretonnes déposées par des marins qui ont survécus à un naufrage et qui remercie .

Oui. J’ai toujours dit (à mon avis) que le tango était une forme d’évasion, mais il y a beaucoup des autres formes d’évasion qui sont plus dangereuses! Le tango est bien pour le corps et pour l’âme…. et heureusement que tout le monde dedans ne soient pas complètement narcissiques

Quel regard affûté ! Bravo de savoir poser des mots sur cette addiction , passion dévorante ou tout simplement l envie de partager de beaux moments…

Les commentaires sont fermés.